Vous travaillez régulièrement de nuit ? Vous êtes donc bien placé pour savoir qu’il n’est pas toujours facile de trouver le sommeil alors que le reste du monde (y compris votre progéniture) commence la journée en faisant pas mal de bruit. Un « sommeil diurne » réparateur est pourtant essentiel pour votre santé. Voilà pourquoi ASAP vous donne quelques astuces soporifiques (une fois n’est pas coutume) pour bien dormir.

Travailler quand tout le monde dort : une situation qui a ses avantages. Faire du sport ou les courses pendant les heures creuses sans avoir à faire la file et en évitant les embouteillages. Conduire ou aller rechercher les enfants à l’école ou au club de sport (et leur offrir une bonne glace ensuite). Terminer les tâches ménagères avant que tout le monde rentre. Super !

Le travail de nuit s’accompagne cependant d’un défi de taille : trouver le sommeil et faire en sorte qu’il soit suffisamment réparateur. Pas évident quand les autres ne se soucient pas le moins du monde de votre horaire de sommeil.

Horloge biologique

Comment activer facilement le mode « sommeil de qualité » après une pause de nuit ? La réponse se cache dans votre horloge biologique.

L’être humain est un animal diurne (à quelques exceptions près J). Nous sommes pour ainsi dire biologiquement programmés pour être actifs quand il fait clair et dormir quand la nuit tombe. Dans l’obscurité, notre organisme produit de la mélatonine, une hormone qui fait office de somnifère naturel. La lumière (naturelle) interrompt l’action de cette hormone.

La technique consiste donc à influencer le fonctionnement de l’hormone naturelle du sommeil et d’éliminer autant que possible les éléments perturbateurs.

10 astuces soporifiques

1. Mangez et buvez raisonnablement pendant la pause de nuit
Un bon « repos diurne », ça se travaille la nuit. Ne buvez plus de café, de thé, de cola ou d’autres boissons énergétiques 4 à 5 heures avant de vous mettre au lit (il va sans dire que l’alcool est à bannir à tout prix, lui aussi). Vous trouverez peut-être facilement le sommeil, mais la caféine (et l’alcool) aura un effet néfaste sur la durée et la qualité de votre sommeil. Ce que vous avez de mieux à faire, c’est boire de l’eau ! Ne grignotez pas de sucreries ni d’en-cas gras la nuit.

2. Briefez l’équipe de jour
Vous assurez une tâche à responsabilités ? Rédigez un bref rapport sur le service qui vient de se terminer ou briefez l’équipe de jour. Vous pourrez ainsi oublier tous les événements et vos collègues ne vous appelleront pas inutilement.

3. Portez des lunettes de sommeil
Ayez toujours une paire de lunettes solaires à portée de main. Elle vous sera bien utile si vous reprenez la route par une matinée lumineuse et ensoleillée. Ne laissez pas la forte luminosité perturber votre hormone du sommeil.

Astuce

Soyez prudent sur la route après votre pause de nuit. Vous piquez du nez ? Faites une petite sieste énergisante juste avant de prendre le volant. Priorité à la sécurité !

4. Déjeunez léger
Bien rentré ? Avalez un petit déjeuner léger et digeste au plus tard une demi-heure avant de vous mettre au lit, histoire de ne pas avoir faim. Évitez les aliments lourds : ils vous tomberont sur l’estomac et vous réveilleront (trop) vite.

5. Détendez-vous
Faire tourner une machine en vitesse ? Vider le lave-vaisselle ? Des activités qu’il vaut mieux mettre en attente. Reportez les tâches ménagères à votre réveil. Prendre une douche bien chaude ou un bain relaxant est, en revanche, une bonne idée.

6. Bannissez les écrans
Ne regardez pas d’écran lumineux avant d’aller dormir. Nous ne le savons que trop bien : il est très tentant de faire un petit tour sur les réseaux sociaux ou de regarder votre programme télé préféré de la veille en différé. Mais l’unique effet de ces écrans sera de saboter la sécrétion de vos hormones du sommeil.

7. Halte au bruit !
Réduisez au maximum les bruits ambiants. Éteignez votre GSM, débranchez le téléphone et la sonnette de la porte. Fermez la porte et la fenêtre de votre chambre (que vous aurez laissée entrouverte pendant votre pause de nuit pour faire entrer suffisamment d’air frais).
Mettez-vous d’accord avec vos colocataires. Passer l’aspirateur, tondre, chanter à tue-tête avec la radio ou inviter des amis... Autant d’activités qu’il vaut mieux reporter à plus tard.

Astuce

Vous utilisez des boules Quies ? Optez toujours pour celles équipées d’un filtre spécial qui bloque les bruits perturbateurs alentour, mais laisse passer les bruits proches. Quand il n’entend plus rien, notre organisme passe en mode danger et reste vigilant en permanence, ce qui se traduit par un sommeil de mauvaise qualité.

8. Passez du côté obscur
Pas de lumière pendant les prochaines heures. Veillez à plonger votre chambre à coucher dans l’obscurité la plus complète et portez un masque de sommeil si nécessaire. Effet garanti !

9. De la fraîcheur !
Le chauffage fonctionne peut-être dans le reste de la maison, mais privilégiez la fraîcheur pour la chambre à coucher. Une baisse de la température corporelle entraînera automatiquement un effet de somnolence.

10. Sortez et bougez !
Vous êtes réveillé ? Bougez suffisamment pendant votre temps libre, de préférence à l’air frais. Pour emmagasiner votre dose quotidienne de lumière naturelle !


Grâce à ces astuces soporifiques, vous n’aurez aucun mal à trouver le sommeil après votre travail de nuit. Et vous profiterez d’un sommeil réparateur. Pour vous donner à nouveau à 100 % cette nuit, au travail !

Enjoy your (night) Job et bonne « nuit » !!

Trouvez le job de vos rêves

Découvrez ici