Home / Questions et réponses sur le coronavirus et le travail intérimaire

mesures coronavirus

Dernière mise à jour : 6/5/20

Questions et réponses sur le coronavirus et l’intérim

La situation du Covid-19 en Belgique évolue au jour le jour, tout comme les mesures de prévention en la matière. Chez ASAP, le bien-être de nos clients, de nos intérimaires et de nos collaborateurs passe avant tout. Y compris pendant cette crise du coronavirus. Nous respectons bien sûr scrupuleusement toutes les directives gouvernementales, notamment en matière de distanciation sociale. Nous restons néanmoins à votre disposition et à la disposition de nos intérimaires : par téléphone ou en ligne, mais surtout en toute sécurité ! Nous vous aidons ainsi à garantir la continuité de vos activités. Vous trouverez ci-dessous les réponses à quelques questions fréquentes.

Général

1. Les agences ASAP sont-elles encore ouvertes ?
2. Comment joindre mon agence ou ma personne de contact ASAP ?

3. Quelles règles dois-je suivre si j'ai un rendez-vous ?

Collaborateurs intérimaires 4. Puis-je venir retirer des vêtements de travail à l’agence ?
5. Comment faire pour m’inscrire ou postuler ?
6. Comment se déroulent les entretiens d’embouche et les screenings ?
7. Puis-je moi aussi faire du télétravail en tant qu’intérimaire ?
8. J’ai été mis au chômage temporaire sous contrat fixe.
9. Quels documents dois-je remplir pour percevoir mes allocations de chômage économique/chômage pour cause de force majeure ?
10. Qui doit m’indemniser si je suis malade et si l’entreprise pour laquelle je travail est en chômage temporaire ?
11. Cette période de chômage temporaire a-t-elle un impact sur le nombre de jours de congé pour 2021 ?
12. Puis-je choisir de prendre congé plutôt que d’être mis au chômage temporaire ?
13. Est-il possible d’être mis en chômage temporaire lorsque l’on travaille à temps partiel dans le cadre d’un congé parental ou d’un crédit-temps ?
14. À combien s’élève la différence entre les allocations de chômage temporaire et des allocations de chômage traditionnelles ?
15. Les mesures sont prolongées jusqu’au 19 avril. Le chômage temporaire pour cause de force majeure sera-t-il lui aussi prolongé ?
16. Les jours de chômage temporaire sont-ils pris en compte dans le calcul de la prime de fin d’année des intérimaires ?

 
Etudiants

17. Est-il permis de maintenir les stages ?
18. Les étudiants jobistes sont-ils autorisés à travailler ?

Employeurs

19. Comment faire pour protéger mes collaborateur sur le lieu de travail ?
20. Que faire pour assurer la santé de mes collaborateurs (fixes et intérimaires) si le télétravail n’est pas possible ?
21. Ceux qui doivent aller travailler sur place ont-ils besoin d’une attestation pour leurs déplacements domicile-lieu de travail ?
22. Quelques sources intéressantes pour les employeurs

 

1. Les agences ASAP sont-elles encore ouvertes ?

A partir du 15 juin, nous souhaitons vous accueillir en toute sécurité dans nos agences. Prenez toujours rendez-vous afin que nous puissions respecter au mieux votre sécurité et celle de nos employés. Vous trouverez toutes les coordonnées ici.

2. Comment joindre mon agence ou ma personne de contact ASAP ?

Vous pouvez nous joindre pendant les heures de bureau ?

  • Par téléphone : appelez le numéro de votre agence ASAP.
  • Par e-mail : utilisez les adresses e-mail normales de votre personne de contact attitrée.
  • Vous trouverez toutes les coordonnées ici.

3. Quelles règles dois-je suivre si j'ai un rendez-vous ?

Pour protéger la santé de chacun, suivez ces règles : cliquez-ici.

Je suis intérimaire, candidat ou travailleur permanent

4. Puis-je venir retirer des vêtements de travail à l’agence ?

Oui, c’est possible, mais uniquement sur rendez-vous. Vous trouverez toutes les coordonnées ici.

5. Comment faire pour m’inscrire ou postuler ?

Tout est possible en ligne. Vous pouvez poser votre candidature sur www.asap.be. Nos collaborateurs se feront un plaisir de vous aider.

6. Comment se déroulent les entretiens d’embauche et les screenings ?

Nous les réalisons aussi en ligne, par téléphone ou chat vidéo. Vous trouverez ici quelques astuces utiles pour vous préparer à votre entretien vidéo.

7. Puis-je moi aussi faire du télétravail en tant qu’intérimaire ?

C’est évidemment possible, mais cela dépend de l’entreprise dans laquelle vous travaillez. Tous les jobs ne se prêtent pas au télétravail. N’hésitez pas à poser la question à votre consultant ASAP et à votre personne de contact dans l’entreprise où vous travaillez.

8. J’ai été mis au chômage temporaire sous contrat fixe. Puis-je aller travailler quelque part comme intérimaire ?

Étant donné que le contrat de travail a été suspendu en raison du chômage temporaire, vous pouvez travailler pour un autre employeur, comme une agence d’intérim. Attention : cela peut toutefois avoir un impact sur vos allocations de chômage temporaire.

9. Quels documents dois-je remplir pour percevoir mes allocations de chômage économique/chômage pour cause de force majeure ?

L’ONEM applique pour l’instant une procédure simplifiée afin de pouvoir travailler rapidement. Vous ne devrez donc plus remplir de carte C3.2A pour les mois de mars, avril et mai. La demande en ligne est, actuellement, simple à introduire :

  • via la Caisse auxiliaire de paiement des allocations de chômage.
    Surfez sur le site de la CAPAC (cliquez ici) et remplissez le formulaire en ligne ;
     
  • via le syndicat.
    Vous êtes affilié à un syndicat ? Remettez-lui le formulaire rempli. Vous trouverez plus d’infos ici : CSC, CGSLB ou FGTB.

10. Qui doit m’indemniser si je suis malade et si l’entreprise pour laquelle je travaille est en chômage temporaire ?

  • Pendant
    Vous êtes intérimaire ou travailleur permanent et vous tombez malade pendant la période de chômage temporaire pour cause de force majeure ? Votre employeur ne doit pas vous verser de salaire garanti.
    En revanche, vous pouvez immédiatement demander une indemnité d’incapacité de travail (versée par la mutuelle).
     
  • Avant
    Vous étiez déjà malade avant le début de la période de chômage temporaire pour cause de force majeure ? Vous percevrez dans ce cas votre salaire garanti jusqu’au jour du début de la situation de force majeure.
    À partir du premier jour de chômage temporaire, vous pouvez demander une indemnité d’incapacité de travail (versée par la mutuelle).

11. Cette période de chômage temporaire a-t-elle un impact sur le nombre de jours de congé pour 2021 ?

Non, ces jours sont des jours assimilés pour le calcul de votre nombre de jours de vacances et de votre pécule de vacances pour 2021.

12. Puis-je choisir de prendre congé plutôt que d’être mis au chômage temporaire ?

Oui, c’est possible. Parlez-en avec votre supérieur.

13. Est-il possible d’être mis au chômage temporaire lorsque l’on travaille à temps partiel dans le cadre d’un congé parental ou d’un crédit-temps ?

Oui, même les travailleurs en congé parental ou en crédit-temps peuvent être mis au chômage économique les jours où ils devraient normalement travailler. Le congé parental ou le crédit-temps se poursuit de la même manière.

14. À combien s’élève la différence entre les allocations de chômage temporaire et des allocations de chômage traditionnelles ?

Le montant des allocations de chômage temporaire est porté à 70 % du salaire moyen plafonné jusqu’au 30/06/2020. Un précompte professionnel de 26,75 % sera déduit de ce montant.

En plus de ces allocations, vous percevez un complément de l’ONEM de 5,63 € par jour en cas de chômage temporaire pour cause de force majeure.

Les allocations de chômage « normal » s’élèvent à 65 % du dernier salaire gagné durant les trois premiers mois de chômage et sont limitées au plafond salarial le plus élevé.

15. Les mesures sont prolongées. Le chômage temporaire pour cause de force majeure sera-t-il lui aussi prolongé ?

Oui, le système actuel sera prolongé. La durée de votre chômage temporaire dépend de l’entreprise dans laquelle vous travaillez. Si l’on y reprend progressivement le travail, elle pourra en effet vous « retirer » du chômage temporaire.

16. Les jours de chômage temporaire sont-ils pris en compte dans le calcul de la prime de fin d’année des intérimaires ?

Les jours de chômage temporaire pour cause de force majeure ne sont pas repris dans le calcul de la prime de fin d’année dans la CCT relative à la prime de fin d’année des intérimaires.

Les jours de chômage économiques sont, en revanche, bien pris en compte dans le calcul, mais limités à 5 jours par période de référence.

Je suis étudiant

17. Est-il permis de maintenir les stages ?

Dans le cas des étudiants du supérieur, il est recommandé que les instituts prennent eux-mêmes la décision, en concertation avec l’étudiant et l’employeur.

Plusieurs entreprises et secteurs appliqueront leurs propres règles durant cette période. Nous vous recommandons de tenir compte des secteurs dans lesquels le gouvernement fédéral a interdit de travailler.

18. Les étudiants jobistes sont-ils autorisés à travailler ?

Les étudiants sont autorisés à travailler en fonction de la situation.

Étudiants majeurs (18 ans et +)

Vous êtes étudiant dans l’enseignement supérieur ou universitaire et vous avez cours à distance ? Vous ne participez cependant pas à ces cours et vous travaillez (en tant qu’étudiant) ? Dans ce cas, vous pouvez travailler sous le statut étudiant à certaines conditions :

  • étudier est votre activité principale. Vous devez donc toujours vous consacrer à vos études ;
  • travailler n’est possible qu’à condition que les mesures gouvernementales en vue de limiter la propagation du virus soient respectées ;
  • les règles normales régissant le statut d’étudiant restent d’application : vous devez donc pouvoir démontrer qu’étudier est votre activité principale.
Étudiants mineurs (15 -18 ans)

Bien que le gouvernement ait suspendu les cours dans le secondaire, vous êtes tenu d’étudier durant les périodes où les cours seraient dispensés habituellement.

Il n’est donc pas possible, pour un étudiant mineur assujetti à l’obligation scolaire à temps partiel, d’exercer un job d’étudiant pendant les heures où il aurait normalement eu cours.

En dehors de ces heures, il est toutefois possible d’exercer un job d’étudiant, à condition de respecter les mesures gouvernementales renforcées en vue d’endiguer la propagation du virus.

Étudiants étrangers

Les étudiants étrangers ne peuvent travailler que 20 h/semaine maximum en dehors des vacances scolaires. Les règles en vigueur pour une période de vacances s’appliqueront dès le début des vacances de Pâques. Les étudiants mineurs pourront alors travailler à temps plein et les étudiants étrangers pourront dépasser la limite de 20 h/semaine.

Je suis employeur

19. Comment faire pour protéger mes collaborateurs sur le lieu de travail ?

  • Les travailleurs des entreprises non essentielles capables d’organiser du télétravail doivent évidemment rester chez eux jusqu’au 19 avril.
  • Les entreprises où le télétravail n’est pas possible doivent appliquer les mesures de distanciation sociale. Cela implique de toujours respecter une distance de 1,5 mètre entre deux personnes.
  • Si cette distance ne peut être garantie, l’entreprise doit fermer.

Une bonne hygiène individuelle des mains et le respect de la distanciation sociale restent des mesures importantes que tout le monde doit respecter.

20. Que faire pour assurer la santé de mes collaborateurs (fixes et intérimaires) si le télétravail n’est pas possible ?

  • Accueil adapté
    Fournissez immédiatement à l’intérimaire toutes les informations utiles sur la manière dont votre entreprise applique les règles de distanciation sociale, de même que les mesures que vous prenez pour éviter toute contamination. L’intérimaire saura ainsi directement ce qu’il (ne) peut (pas) faire et ce qu’il doit faire. De quoi le rassurer et renforcer votre politique de prévention du coronavirus.
  • Dans la langue adéquate
    Fournissez-lui ces instructions dans sa langue. Vous aurez ainsi la certitude qu’il comprend les directives et qu’il les appliquera. Vous n’êtes pas en mesure de communiquer dans la langue de l’intérimaire ? Utilisez une version anglaise ou illustrée.
  • Examen chez le médecin du travail
    Donnez à l’intérimaire la possibilité d’une consultation spontanée chez le médecin du travail, comme celle dont bénéficient vos collaborateurs permanents. Si possible, procédez d’abord par téléphone. Respectez toujours les consignes de votre entreprise.
  • Règles d’hygiène préventives
    Il est essentiel que l’intérimaire applique les règles d’hygiène préventives en vigueur dans votre entreprise. Communiquez-les et affichez-les bien en vue sur le lieu de travail.

21. Ceux qui doivent aller travailler sur place ont-ils besoin d’une attestation pour leurs déplacements domicile-lieu de travail ?

Cela dépend du lieu de résidence et/ou du lieu de travail : en Belgique, en France ou aux Pays-Bas.

Belgique Si vous devez vous déplacer pour vous rendre au travail, vous ne devez, pour l’instant, pas présenter d’attestation en Belgique.
Pays-Bas
  • Vous travaillez comme travailleur frontalier dans un secteur non vital ou une profession non cruciale ? Vous devez, dans ce cas, présenter une attestation de votre employeur qui démontre que vous devez passer la frontière pour le travail.
     
  • Vous être travailleur frontalier et actif dans un secteur essentiel ou une profession cruciale ? Utilisez la vignette spéciale mise à disposition par les autorités belges. Cette vignette permet de passer la frontière.
France Selon les mesures renforcées du gouvernement français, les travailleurs belges qui travaillent en France (et inversement) ont besoin d’une attestation de leur employeur. Cette directive est entrée en vigueur le 17 mars.

Vous trouverez toutes les informations et vignettes ici.

22. Quelques sources intéressantes pour les employeurs