Le télétravail restera-t-il la norme après la crise du coronavirus ? | ASAP
Home / Artikel / Le télétravail restera-t-il la norme après la crise du coronavirus ?

Le télétravail restera-t-il la norme après la crise du coronavirus ?

thuiswerken - télétravail

Un recours accru au télétravail : une ambition de longue date pour de nombreuses entreprises. C’est en effet une façon intelligente d’économiser sur les espaces et les aménagements des bureaux, de perdre moins de temps dans les embouteillages et de réduire l’absentéisme, d’offrir un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée... Bref, les avantages sont incontestables. Pourtant, personne ne s’attendait à ce que nous concrétisions cette ambition aussi vite. Le télétravail va-t-il par conséquent devenir « la norme » ?

Une préférence pour le télétravail

À en croire l’avis des travailleurs, instaurer un télétravail régulier même après la crise serait une bonne idée. Une enquête récente du cabinet de conseil BDO indique que 90 % des 1 000 personnes interrogées souhaitent continuer à faire du télétravail à raison de 1 à 3 jours par semaine.

L’Organisation internationale du Travail (OIT) recommande d’ailleurs un maximum de 3 jours de télétravail par semaine. Ce chiffre s’explique par plusieurs raisons, comme une plus grande productivité ou un effet positif sur la qualité du sommeil.

Envie de mettre ce régime de télétravail en place dans votre entreprise ? Sachez que vous devrez d’abord réfléchir aux aspects fiscaux, sociaux et technologiques. L’enquête révèle également que de nombreux travailleurs déplorent l’absence de soutien et de motivation à faire du télétravail. Pensons par exemple à une politique d’entreprise détaillée, mais aussi aux outils indispensables pour continuer de collaborer de façon productive à distance avec ses collègues.

Regard vers l’avenir

Permettre à vos travailleurs de faire plus de télétravail, même après la crise, s’avère donc être une tactique intelligente. Vous montrez en effet que vous êtes dans l’ère du temps. Un bon point pour attirer des candidats talentueux : ceux-ci sont en effet sensibles aux entreprises à l’image contemporaine. Celles qui se soucient du bon équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée de leur personnel. Et qui font confiance à leurs collaborateurs. Une approche positive et humaine comme celle-là se traduit automatiquement par plus de satisfaction au travail, une fidélité accrue et une diminution de l’absentéisme.

Bon pour la santé

Vous craignez que vos travailleurs soient moins productifs à la maison ? En raison du manque de contrôle social ? Détrompez-vous. Pour la plupart des gens, les conséquences du télétravail sont très positives. C’est aussi ce qu’affirme la neurilogue et spécialiste du sommeil Inge Declerq.

  1. Moins de stress
    Pas de rush matinal. Les télétravailleurs ne s’agglutinent pas dans les bouchons ou dans la circulation des déplacements domicile-lieu de travail. Ils ne vont pas se coucher la boule au ventre en pensant à ce qui les attend le lendemain, sur la route ou dans le train. Sans compter qu’ils sont conscients d’être moins exposés aux risques de contamination par le coronavirus. Bref : un sans-faute pour la sérénité d’esprit.
     
  2. Biorythme mieux respecté...
    Couche-tard ou lève-tôt ? Tout est, en grande partie, une question d’ADN. Voilà pourquoi certains ne réussissent jamais à se lever aux aurores et pourquoi d’autres vont se coucher avec les poules. Quand on travaille hors de chez soi, on suit un rythme non naturel imposé par la société. Et qui ne correspond pas nécessairement à l’horloge interne de tout le monde. La durée effective et la qualité du sommeil s’en ressentent.
     
  3. ... pour être mieux dans sa peau et dans sa tête
    Quand on télétravaille, on peut généralement déterminer soi-même son planning de travail. C’est bon pour le sommeil, le bilan énergétique, le système hormonal et le bien-être mental, mais aussi pour l’employeur. Car quand on écoute son corps, qu’on est moins souvent malade et qu’on travaille pendant ses heures de productivité, on peut déplacer des montagnes !

N’attendez plus : accordez une place de choix au télétravail dans votre politique d’entreprise. Votre organisation n’en retirera que des bénéfices.