La journée type d’un opérateur d’atelier de mise en bouteille | ASAP
Home / Artikel / La journée type d’un opérateur d’atelier de mise en bouteille

La journée type d’un opérateur d’atelier de mise en bouteille

werkdag operator bottelarij - opérateur de mise en bouteille

Programmer et commander les machines, résoudre des pannes mineures, assurer des interventions manuelles, contrôler minutieusement les produits qui défilent : des tâches que vous adorez, en tant qu’opérateur. Vous veillez à la qualité de tous les produits qui quittent l’entreprise.

Daniel vous décrit sa journée d’opérateur d’atelier de mise en bouteille

Daniel, 56 ans, a décroché un job dans l’entreprise familiale brugeoise De Halve Maan par l’intermédiaire d’ASAP. Il y travaille comme opérateur à l’embouteillage. À la brasserie De Halve Maan, l’effervescence est perceptible : depuis 1856, six générations se sont succédé pour brasser ici des bières brugeoises authentiques de première qualité. Grâce à ASAP, Daniel fait partie, depuis peu, de l’équipe (permanente).

Le réveil sonne : debout ! J’ai la matinée libre : je ne dois arriver au boulot qu’à midi. J’alterne entre deux équipes. Une semaine, je suis dans celle du matin, et la semaine suivante dans celle de l’après-midi. Le programme de la journée ? Prendre le temps de déjeuner, faire des courses et quelques bricoles et préparer mon repas de midi. Comme ça, j’ai ça hors des pattes. 

 

À table. Je dîne tôt aujourd’hui. Je dois partir à 11 h 30.  

 

Mes collègues et moi sommes prêts. À trois, nous supervisons toute la ligne de mise en bouteille, qui se trouve à trois kilomètres de la brasserie proprement dite. La bière artisanale arrive directement depuis le centre de Bruges par le biais d’un tuyau à bière. Une construction unique en son genre ! À l’atelier, nous embouteillons la bière dans des bouteilles pourvues de capsules et d’étiquettes. En tant qu’opérateur, mon job consiste à suivre toute la ligne de mise en bouteille, d’effectuer des contrôles visuels et d’intervenir au besoin. 

C’est l’heure de la pause ! Entre 17 h et 18 h 30, nous prenons une pause de 30 minutes chacun à notre tour. Nous ne sommes donc plus que 2 sur la ligne pendant ce temps-là. Mais ce n’est pas un problème : nous la connaissons par cœur. Chaque jour, nous nous chargeons en effet d’une partie différente. Nous varions ainsi les tâches et sommes polyvalents. En tout, nous tournons à 9 opérateurs. La composition des équipes de 3 change tous les quelques mois. De quoi connaître tout le monde !  

Après 10 heures de travail, notre journée se termine. Le shift de l’après-midi dure plus longtemps : de 12 à 22 heures. Les journées sont longues, c’est vrai. Mais l’avantage ? Nous sommes en congé le vendredi. J’ai donc un week-end de trois jours, une semaine sur deux ! 


« Nous supervisons toute la ligne de mise en bouteille à trois opérateurs. Nous nous chargeons d’une partie différente tous les jours. De quoi diversifier les tâches ! »
Daniel


trouvez votre job en tant qu'opérateur